Your order has been taken into account, you can watch The Shebabs of Yarmouk for a duration of 48 hours from the date of your payment.

Do you want to rent this movie in VOD?

Payment mode





Do you want to rent this movie in VOD?

You must first subscribe to a subscription to rent a video. If you are already subscribed to Tënk, please log in. If you are not yet a subscriber, go to the subscription page to subscribe to the form of your choice.

We are sorry,
this movie is not available
in your country
This movie is no longer available on subscription
Get it in vod


Trailer – Tënk a look!


Rent this movie
48h for 2€

The Shebabs of Yarmouk


Axel Salvatori-Sinz
France, 2012
Production : Adalios, Taswir Films, Maritima TV

77'
Arabic
French


Synopsis


Les "chebabs" de Yarmouk, c’est avant tout une bande de potes, qui se connaissent depuis l’adolescence… Dans le plus grand camp de réfugiés palestiniens du Moyen-Orient, créé en Syrie en 1957, ils partagent leur quotidien, se cherchent un avenir. Troisième génération d’exilés, ils ne rêvent plus du retour en Palestine. Mais leur soif de vivre, leur désir de révolte se heurtent aux murs du camp. Au seuil de choix existentiels, l’Histoire les rattrape à nouveau. En mars 2011, éclate la Révolution en Syrie. Le camp sera en grande partie détruit, leur vie bouleversée. Le film, tourné juste avant, cristallise leurs derniers moments, ensemble, à Yarmouk.

With the support of CNC - Images de la culture et de la Scam Meilleur premier long-métrage - Vision du Réel 2013

Tënk's film review


On retient son souffle en regardant "Les Chebabs de Yarmouk". La caméra d'Axel Salvatori-Sinz réussit à saisir l'intimité d'une jeunesse qui étouffe, prise dans l'enchevêtrement des tentes de réfugiés devenues immeubles de béton et où chaque génération rajoute un étage. Prisonniers du camp, les Chebabs cherchent de l'air sur les toits, toujours plus hauts. Ils tentent d'échapper au service militaire, d'obtenir un visa. Partir ou rester ? Ils ont surtout le désir de trouver leur place, la liberté. La suite, racontée dans "194, nous, enfants du camp" de Samer Salameh, sera la guerre en Syrie et la destruction totale de Yarmouk. Tous ses habitants, et en premier lieu les personnages communs aux deux œuvres, sont aujourd'hui partis, enfuis ou morts. Reste ce très beau film, instantané d'un moment révolu. Une archive d'une apnée avant la catastrophe.

Eva Tourrent
Réalisatrice, responsable artistique de Tënk

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmaker

Axel Salvatori-Sinz

Né en 1982, Axel Salvatori-Sinz a étudié l’anthropologie avant de passer à la réalisation, tout en développant parallèlement une activité de monteur et de cadreur. Son premier long métrage documentaire "Les Chebabs de Yarmouk" a remporté le prix Regard neuf et le Prix du meilleur premier film à Visions du Réel (Suisse). En 2017, il signe un film sur sa relation à son père, "Chjami è Rispondi". Il décède brutalement en janvier 2018.

Other films in the collection: Visions du Réel's programming