We are sorry,
this movie is not available
in your country
Movie no more available
More informations on FILM-DOCUMENTAIRE.FR and on VAD.CNC.FR

L'Héritage de la chouette - XIII. Philosophie ou le Triomphe de la Chouette


Chris Marker
Greece, France, 1989
Production : Attica Art Productions, FIT Productions, La Sept

26'
French
English


Synopsis


En 1987 et 1988, des États-Unis au Japon, de Géorgie au Cap-Vert, Chris Marker part à la rencontre d’historiens, de philosophes, d’hommes politiques, d’artistes. En prenant pour point de départ 13 mots de racine grecque, à travers lesquels il questionne les valeurs de la Grèce antique et son héritage au cours des siècles, Marker se penche sur les grands repères de notre monde contemporain. Expérience érudite et ludique, enivrante tout autant qu’instructive, "L’Héritage de la chouette" invente une autre manière de penser, de connaître, de réfléchir. Une œuvre pédagogique hors normes dont nous vous proposons 6 épisodes tout au long de l’été !

Avec le soutien du CNC-Images de la culture

Tënk's film review


L’ultime épisode de la série et l’un des plus beaux, tout entier hanté par la volonté de savoir - et son risque (l’éventuelle épreuve du néant) ! Tous les intervenants, chacun à sa façon, chantent les louanges de la Chouette de la philosophie - c'est-à-dire une façon libre d’envisager la pensée et de porter l’interrogation sur soi-même. À travers eux, Marker expose quatre ou cinq vérités dernières de l’expérience humaine en cette fin de 20e siècle. À qui donner le mot de la fin ? G. Steiner, une fois de plus ? "Archimède est dans son jardin, il travaille à un problème de géométrie… qui ne sera résolu qu’au 18e siècle – c’est Archimède qui a posé les données du problème ! On lui dit l’ennemi vient vous tuer. Il n’entend même pas ! Parce que c’est parfaitement sans intérêt qu’on vienne vous tuer. C’est une bagatelle contingente par rapport à l’éternité de l’équation. C’est la Grèce qui pose ce rêve de la Connaissance qui transcende toute vie individuelle… Lorsque le Saint, l’homme Absolu, l’Ermite dans le désert dit "je ne lis plus, je n’écris plus, je ne pense plus, je donne de l’eau aux pauvres si je peux et je prie", c’est la contre-attaque contre Athènes ! Contre-attaque qui dit : "La connaissance, la gloire, l’orgueil du cerveau, où est-ce que ça nous a amené ? Au bord du suicide !" Et les Grecs savaient que c’était-là la dialectique de la Question." Et, peut-être, le prix à payer…

Arnaud Lambert
Réalisateur

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmaker

Chris Marker

Chris Marker nait en 1921 à Neuilly. Il débute des études de philosophie, vite interrompues par le conflit mondial. Après guerre, il travaille au sein de Peuple et culture, commence à écrire pour la revue "Esprit" et à réaliser ses premiers films dont "Lettre de Sibérie" qui le fit plus largement connaître. Écrivain, photographe, cinéaste et finalement artiste multimédia, Chris Marker est l'auteur d'une œuvre protéiforme et novatrice. Son goût pour l'expérimentation éclate dans "La Jetée" (1962), court-métrage d'anticipation annonçant ses thématiques de prédilection : le temps, la mémoire, la puissance des images. La même année, il tourne "Le Joli Mai", dans les rues de Paris, dans l'esprit du cinéma direct. La décennie 70 est marquée par des films engagés dont le plus célèbre, "Le fond de l'air est rouge" (1977), dresse un bilan des luttes des sixties tout autour de la planète. Dans ce sillon politique, il explore les liens entre mémoire individuelle et histoire dans "Sans soleil" (1982) puis dans des hommages posthumes comme "Le Tombeau d'Alexandre" (1993). Dans les années 1990, le plus souvent en collaboration avec le Centre Pompidou de Paris, il conçoit plusieurs installations qui explorent les frontières entre réel et imaginaire. Il s'éteint à Paris à l'été 2012, faisant figure de référence pour les cinéastes contemporains.

Other films in the collection: Interviews