We are sorry,
this movie is not available
in your country
Movie no more available
More informations on FILM-DOCUMENTAIRE.FR and on VAD.CNC.FR

L’Or des mers


Jean Epstein
France, 1932
Production : Synchro-Ciné
71'


Synopsis


La vie quotidienne des habitants de l'île d'Hoëdic dans le Morbihan, au large de Quiberon, vue à travers une légende fantastique et une intrigue amoureuse, interprétée par les autochtones eux-mêmes. Cette histoire raconte la vie d’un vieil homme, le plus pauvre de l’île, soupçonné d’avoir trouvé sur la grève une caisse remplie d’or.

Tënk's film review


Pour que "rien d’humain ne nous reste étranger", l’ethnologie doit aussi comprendre les sociétés "qui nous paraissent les plus humbles et les plus misérables" disait Claude Lévi-Strauss. Jean Epstein réalise ici une œuvre entre documentaire ethnographique et fiction minimaliste, définie par le concept de film de nature. Une fable, tournée en extérieur, en terre vierge, avec les habitants de l’île. Qu’est-ce que la vérité cinématographique ? La bande sonore, rajoutée après coup, dérange probablement.


Pierre Oscar Lévy
Réalisateur

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmaker

Jean Epstein

Après des études secondaires en Suisse, à la Villa Saint-Jean, puis des études de médecine à Lyon, Jean Epstein se passionne pour la littérature et le cinéma. Grâce à Blaise Cendrars, il peut publier son premier ouvrage en 1921, puis grâce à Jean Benoit-Lévy, réaliser son premier film "Pasteur" en 1922. Sa sœur, Marie Epstein, sera toute sa vie sa collaboratrice la plus fidèle, auteur de nombreux scénarios, avant de devenir, après la mort de son frère, l'une des trois égéries d'Henri Langlois à la Cinémathèque française.

Other films in the collection: Sciences