Your order has been taken into account, you can watch L'Objet for a duration of 48 hours from the date of your payment.

Do you want to rent this movie in VOD?

Payment mode





Do you want to rent this movie in VOD?

You must first subscribe to a subscription to rent a video. If you are already subscribed to Tënk, please log in. If you are not yet a subscriber, go to the subscription page to subscribe to the form of your choice.

We are sorry,
this movie is not available
in your country
This movie is no longer available on subscription
Get it in vod


Trailer – Tënk a look!


Rent this movie
48h for 2€

L'Objet


Jacques-Louis Nyst
Belgium, 1974
Production : ICC d'Anvers

11'
French


Synopsis


La découverte d'un jouet d'enfant : une petite cafetière métallique de couleur bleue pose une complète énigme à un archéologue du futur. Le scientifique n'a plus aucune information sur la civilisation du 20ème siècle. Patiemment il va tenter de trouver la signification de l'objet. Son imaginaire, en s'éloignant de la vérité historique, va progressivement s'approcher de l'univers du rêve, dont la seule réalité est la tendresse et la fragilité.

Tënk's film review


De tous les objets filmiques qui me sont proches, celui de Nyst est le plus curieux, insolite. Inquiétant. Curieux par son élégante obstination à jouer, à formuler des hypothèses quant aux vies possibles d’un objet ordinaire appelé Germany … une théière. Insolite par l’obsédante insistance avec laquelle le quotidien, le banal redeviennent étranges. Le sérieux keatonien du conférencier me séduit encore par l’émerveillement que ses gestes et ses palabres dégagent. Quelle langue parle une théière ? Quelles traces laisse-t-elle dans l’Histoire ? Dans quelle généalogie inscrire ce récipient métallique muni d’une minuscule oreille ? Par une incongruité assumée, l’auteur questionne mon rapport au temps, à la disparition, à l’imaginaire comme prémisse nécessaire à la pensée. Paradoxalement, le récit science-fictionnel accouche d’un film explorant ce que nous appelons le réel. En archéologue du futur et en fossoyeur carnavalesque du naturalisme, Nyst opère – en 11 min. - une incursion ironique dans une question que le cinéma fréquente depuis sa naissance : que peuvent les images face à la mort ?

Claudio Pazienza
Cinéaste

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmaker

Jacques-Louis Nyst

Jacques-Louis Nyst (1942-1996) était un vidéaste et éducateur belge. Il a étudié à l'Académie des Beaux-Arts de Madrid, puis à l'Académie des Beaux-Arts de Liège, où il ensuite été professeur de dessin et de vidéo. Il a travaillé en collaboration avec sa femme Danièle Nyst, également vidéaste, de 1983 à 1995. Leur travail a été exposé dans de nombreux lieux internationaux, dont le Musée d'art moderne et d'art contemporain de Liège, le Stedelijk Museum d'Amsterdam, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le Festival international de la vidéo de Tokyo, la Biennale d'Art de São Paulo, le Musée d'Art Moderne de New York, le Centre Georges Pompidou de Paris, l'Institut d'Art Contemporain de Boston, le Musée d'Art Contemporain de Montréal, la Biennale de Paris et le Festival International du Film de Locarno.

Other films in the collection: Regards de Belgique