Your order has been taken into account, you can watch Rude Boy for a duration of 48 hours from the date of your payment.

Do you want to rent this movie in VOD?

Payment mode





Do you want to rent this movie in VOD?

You must first subscribe to a subscription to rent a video. If you are already subscribed to Tënk, please log in. If you are not yet a subscriber, go to the subscription page to subscribe to the form of your choice.

We are sorry,
this movie is not available
in your country
This movie is no longer available on subscription
Get it in vod


Trailer – Tënk a look!


Rent this movie
48h for 2€

Rude Boy


David Mingay, Jack Hazan
United-Kingdom, 1980
Production : Buzzy Enterprise
127'
English
French


Synopsis


Années 80. L'Angleterre est en crise et la campagne électorale qui mènera Margaret Thatcher au pouvoir bat son plein. Dans le sex-shop de Soho où il travaille pour gagner sa vie, Ray s'ennuie à mourir. Son seul antidote : la musique de son groupe favori, les Clash. À force de persévérance, il finit par les rencontrer par l'intermediaire d'un ami et à l'issue d'un concert, il est engagé comme "roadie" sur la prochaine tournee des Clash.

La plage Musique est soutenue par la Sacem

Tënk's film review


Attention film culte !
Loin des clichés sur le punk (pas de crêtes, d’épingles à nourrice dans les narines et autres imageries commerciales dont nous avons été abreuvés) et des classiques documentaires sur un groupe de rock, "Rude Boy" est un film singulier, atypique. Car il est avant tout un formidable film politique. À travers une forme hybride, mêlant allégrement fiction et documentaire, Hazan s’ingénie à mettre en avant les tensions, contradictions, désœuvrements et colères qui traversent la société britannique des années 70 et qui trouvent un écho dans une musique, une voix, un groupe : The Clash.
D’aucuns diront que c’est un film raté, déceptif. Mais c’est un film punk, tout simplement, qui suinte la bière éventée, les nuits de luttes qu’on sait déjà vaines, portées par l’ivresse de la musique et les lendemains "gueules de bois" qui déchantent. Ceux des idéaux de 68 : "I fought the law and the law won" (J’ai combattu la loi et la loi a gagné) dit la chanson reprise par les Clash, "Rude Boy" n’en est que l’illustration la plus terrible…

Sylvain Bich
Projectionniste

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmakers

David Mingay

David Mingay est un réalisateur et scénariste britannique. Il réalise le documentaire "Peacemaking 1919" en 1971, puis "Rude Boy" coréalisé avec Jack Hazan en 1980.

Jack Hazan

Jack Hazan est né à Manchester en 1949. Après des études à l’UCLA en Californie, il retourne à Londres où il travaille comme technicien opérateur sur des tournages. Intéressé par l’art, il réalise, en 1969, son premier court métrage "Grant North" sur l’œuvre du peintre Keith Grant. Après avoir vu une rétrospective sur David Hockney, il décide, avec son ami et collaborateur David Mingay, de réaliser un film sur le peintre. En 1971 commence alors le tournage de "A Bigger Splash" (1974) qui sortira trois ans plus tard. Avec la montée du chômage et des inégalités à la fin des années 1970 en Angleterre, germe l’idée de faire un film sur le mouvement punk. David Mingay rencontre alors Ray Gange dans un club "punk" de Londres. C’est le début de leur collaboration avec le groupe des Clash. Commence le tournage de "Rude Boy".

Other films in the collection: Music