Your order has been taken into account, you can watch Mississippi Blues for a duration of 48 hours from the date of your payment.

Do you want to rent this movie in VOD?

Payment mode





Do you want to rent this movie in VOD?

You must first subscribe to a subscription to rent a video. If you are already subscribed to Tënk, please log in. If you are not yet a subscriber, go to the subscription page to subscribe to the form of your choice.

We are sorry,
this movie is not available
in your country
This movie is no longer available on subscription
Get it in vod


Trailer – Tënk a look!


Rent this movie
48h for 2€

Mississippi Blues


Bertrand Tavernier, Robert Parrish
United-States, France, 1984
Production : Little Bear Films
104'
English
French


Synopsis


D'un long périple sur les routes du "Vieux Sud" américain, les cinéastes Bertrand Tavernier et Robert Parrish ont ramené une moisson d'images pittoresques, hommage sensible à un pays qui, au-delà de ses propres mythes, est resté fidèle à lui-même. Des lieux qui inspirèrent William Faulkner à ceux qui virent gronder la révolte noire dans les années 60, les deux voyageurs n'ont pas hésité à se mêler aux populations locales, dans les églises, les "bars à blues" ou ailleurs...

Avec le soutien de la Sacem

Tënk's film review


"Il est des pays que l'on a déjà tellement explorés dans ses rêves, à travers des films et des livres, que s'y rendre tient tout autant du pèlerinage que de la découverte" énonce Bertrand Tavernier en ouverture du film. Pour le Sud des États-Unis, "Mississippi Blues" est bien une œuvre qui y participe. Emportés dans ce voyage au cœur de la religion, du combat des Noirs pour l’affirmation de leurs droits, et bien sûr, du gospel et du blues qui s’invitent dans la vie quotidienne, nous sommes immédiatement envahis par cet imaginaire qui nous fascine. Et au fur et à mesure que les longues séquences musicales nous plongent dans l’atmosphère envoûtante des lieux, les rencontres avec les multiples personnages qui y vivent nous amènent à vouloir poursuivre la découverte.

Madeline Robert
Productrice aux Films de la caravane,
programmatrice à Visions du Réel – Nyon

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmakers

Bertrand Tavernier

Né le 25 avril 1941 à Lyon, Bertrand Tavernier est réalisateur, producteur et scénariste. Lycéen à Paris, il a pour camarade Volker Schlöndorff qui lui fait connaître la Cinémathèque de la rue d'Ulm. Il collabore bientôt à différentes revues, notamment aux grandes rivales que sont Les Cahiers du cinéma et Positif. En 1973, il tourne son premier long métrage, "L' Horloger de Saint-Paul", récompensé par le Prix Louis-Delluc et l'Ours d'argent à Berlin. Dès ses débuts, Tavernier alterne films d'époque et œuvres contemporaines, en affichant une prédilection pour les sujets de société. Imprégné de culture américaine, il a réalisé dans le sud des États-Unis en collaboration avec Robert Parrish "Mississippi blues", lettre d'amour au jazz. Bertrand Tavernier a réalisé une trentaine de longs métrages, souvent récompensés en France et à l'étranger. S'il continue d'ausculter la société et à s'engager sur des fronts différents, son film "Voyage à travers le cinéma français", réalisé en 2016, démontre qu'il est cinéphile avant-tout.

Robert Parrish

Robert Parrish (1916-1995) est un cinéaste américain qui, très jeune, fut acteur, avant de passer au montage. Il a d'ailleurs reçu l'Oscar du meilleur montage en 1948 avec Francis D. Lyon pour le film "Sang et Or". Il commence à réaliser ses films (et accessoirement à en produire) à l'âge de 35 ans. Proche du cinéma d'auteur, il pâtit de l'autorité de ses producteurs : nombre de ses films sont mutilés au montage. Parrish prend ses distances avec la Mecque du cinéma américain et part vivre en Angleterre. Son indéniable talent de conteur ne se dément jamais par la suite. Il réalise quelques films très aboutis dont "À la française" (1962) avec Jean Seberg et Stanley Baker et "Les Brutes dans la ville" (1971).

Other films in the collection: Music