We are sorry,
this movie is not available
in your country
AVAILABLE TO VIEW FOR ANOTHER 13 days

Trailer – Tënk a look!


Offer this movie

Östliche Landschaft


Eduard Schreiber
East Germany (GDR), 1991
Production : DEFA
13'


Synopsis


Des objets issus de l’ex-RDA – articles ménagers, drapeaux – sont mis au rebut dans une décharge en périphérie de Berlin-Est, venant rappeler l’existence d’un État disparu. Dans un geste de rupture avec le passé, le film présente ce dépotoir comme la dernière sépulture d’une société et exprime l’absurdité du temps et de l’existence.

Hommage à Eduard Schreiber Dok Leipzig 2019

Tënk's film review


Eduard Schreiber, l'un des maîtres de la dernière génération de documentaristes de la DEFA, les studios d'état de l’Allemagne de l’Est, a été un ciné-essayiste d’une grande rigueur formelle : le thème des ruines revient souvent dans son travail et trouve son apothéose dans ce portrait court mais saisissant d'une décharge en ex-RDA, qui se transforme en une réflexion vertigineuse sur la vanité des choses et de l’histoire. Dans la bande-son, Enrico Caruso chante "Fenesta ca luscive", une déchirante chanson napolitaine qui raconte l'histoire d'une jeune femme morte de chagrin à cause de la distance de son fiancé : une allégorie des deux Allemagnes ?

Federico Rossin
Historien du cinéma, programmateur indépendant

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmaker

Eduard Schreiber

Eduard Schreiber est né à Obernitz, en Bohême en 1939. Il a étudié le journalisme et la littérature à Leipzig. En 1970, il rejoint la DEFA, les studios de production d'état de la RDA, où il travaille comme scénariste et, à partir de 1972, comme réalisateur. Schreiber a développé son propre langage cinématographique et esthétique, souvent en contraste avec la tradition héroïque du cinéma documentaire est-allemand. Ses films s'intéressent aux questions sociales et à la vie quotidienne des groupes marginaux. Les exemples vont de son essai cinématographique sur le stationnement des missiles en Europe, "The Time is Now - Jetzt ist die Zeit", à son court métrage poétique "Östliche Landschaft" en passant par son projet à long terme sur les troupes soviétiques quittant la RDA, "Lange nach der Schlacht". Depuis 1991, Eduard Schreiber travaille en tant que réalisateur et auteur indépendant. Il est l'auteur d'articles sur l'histoire et la théorie du cinéma, la critique cinématographique et littéraire, et a également travaillé comme traducteur.

Other films in the collection: Les films de DokLeipzig