Your order has been taken into account, you can watch Les Gens de la rizière for a duration of 48 hours from the date of your payment.

Do you want to rent this movie in VOD?

Payment mode





Do you want to rent this movie in VOD?

You must first subscribe to a subscription to rent a video. If you are already subscribed to Tënk, please log in. If you are not yet a subscriber, go to the subscription page to subscribe to the form of your choice.

We are sorry,
this movie is not available
in your country
This movie is no longer available on subscription
Get it in vod


Trailer – Tënk a look!


Rent this movie
48h for 2€

Les Gens de la rizière


Rithy Panh
Cambodia, France, Switzerland, Germany, 1994
Production : JBA Production
124'
Khmer
French, English


Synopsis


C’est l’histoire de Vong Poeuv, de sa femme Yim Om et de leurs sept filles. La culture du riz rythme leurs vies, leurs joies, leurs croyances, leur survie… La terre est petite, la famille nombreuse, les enfants grandissent. L’équilibre est fragile. Un incident banal survient, et le cycle de vie se transforme en cycle de mort. Dans les camps de réfugiés cambodgiens, quand on demande aux enfants d’où vient le riz, ils répondent: "des camions de l’ONU". Ils n’ont jamais vu de rizière. Ces enfants, il faudra un jour leur réapprendre comment on vit au Cambodge, en cultivant, en labourant, en travaillant la terre. "Les Gens de la rizière" essaye de faire partager cette vie, de témoigner du fragile équilibre sur lequel elle repose, et de la liberté qu’elle incarne.

Tënk's film review


Rithy Panh est dans l’histoire du cinéma celui qui va faire parler les bourreaux, mais on ne le sait pas encore avec ce film. "Les Gens de la rizière" arrive tôt dans son œuvre. C’est surtout sa première fiction, probablement nécessaire à ce moment-là pour commencer à raconter l’irracontable. Ce que ce film commence à tisser, c’est le canevas de l’histoire du Cambodge qui emmènera Rithy et son cinéma à être à la fois une sorte de conscience et de repère dans ce pays déboussolé. On ne peut se reconstruire, accéder au rang d’humain, comprendre l’ignominie, que quand le criminel met des mots sur ses actes. Quand le bourreau parle, il devient alors humain et permet à la victime de sortir de la sidération.

Jean-Marie Barbe
Producteur, coordinateur éditorial de Tënk
et co-fondateur des États généraux du film documentaire de Lussas

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmaker

Rithy Panh

Né en 1964 à Phnom Penh au Cambodge, Rithy Panh échappe aux terribles camps de la mort des Khmers Rouges alors qu'il n'a que 15 ans. Dans les années 80, il vient étudier en France à l'Institut des hautes études cinématographiques (IDHEC). Suite à sa formation, il signe son premier documentaire, "Site 2" (1989), qui se concentre sur les camps de réfugiés cambodgiens. Il possède aujourd’hui la double nationalité franco-cambodgienne. Ce premier film est remarqué dans de nombreux festivals. Dès lors, Rithy Panh n'aura de cesse de montrer la tragédie de son pays à travers des documentaires comme "La Terre des âmes errantes" (1999), ou des longs métrages de fiction tels "Les Gens de la rizière" (1994) et "Un soir après la guerre" (1998). Traumatisé par un génocide d’une violence extrême – deux millions de Cambodgiens, soit un sur quatre, exterminés en quatre ans - Rithy Panh devient cinéaste principalement pour témoigner et transmettre la mémoire de ce drame indicible.

Other films in the collection: L'enchantement documentaire