Your order has been taken into account, you can watch Fifi Howls From Happiness for a duration of 48 hours from the date of your payment.

Do you want to rent this movie in VOD?

Payment mode





Do you want to rent this movie in VOD?

You must first subscribe to a subscription to rent a video. If you are already subscribed to Tënk, please log in. If you are not yet a subscriber, go to the subscription page to subscribe to the form of your choice.

We are sorry,
this movie is not available
in your country
This movie is no longer available on subscription
Get it in vod


Trailer – Tënk a look!


Rent this movie
48h for 2€

Fifi Howls From Happiness


Mitra Farahani
United-States, 2013
Production : Butimar Productions

98'
Persian
French, English


Synopsis


Bahman Mohasses est un peintre iranien exilé à Rome depuis 1954. Lorsque Mitra Farahani le retrouve dans sa chambre d'hôtel italienne, c'est un vieil homme, dandy solitaire, qui ne crée plus depuis longtemps. S'il accueille la visite de la caméra avec méfiance, la jeune cinéaste parvient peu à peu à l'amadouer. Le maître livre alors, avec tout l'humour et la spiritualité acerbe qui le caractérisent, le récit de sa vie, le rapport compliqué à son œuvre et à son pays qui l'a oublié.

Tënk's film review


Mitra Farahani filme la résurrection et, sans l’avoir voulu, la mort du peintre iranien Mohasses. Elle nous entraîne dans une alternance assez vertigineuse entre vrais évènements et fausses pistes, multipliant les strates de récit. À partir d'une exposition-vente, elle part à la recherche de l’artiste disparu depuis des décennies. Puis, l’ayant retrouvé, elle partage la fabrication de son film avec ce personnage libertaire et impertinent. On est alors dans un film à deux. Dans le même temps, elle introduit et organise à l’insu du maître une commande de tableaux qui va générer une partie de la tension du film. Dans son commentaire, elle raconte les coulisses du projet comme un carnet de route qui permet le mélange des temporalités et une liberté de relance de la dramaturgie. Vous l’aurez compris, Mitra Farahani est diablement douée et son documentaire est un jeu permanent : un grand film pour célébrer un grand peintre !

Jean-Marie Barbe
Producteur, coordinateur éditorial de Tënk
et co-fondateur des États généraux du film documentaire de Lussas

 


Voir l'analyse du film sur 
Film-documentaire.fr

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmaker

Mitra Farahani

Peintre et cinéaste, Mitra Farahani est née en Iran et travaille entre Téhéran et Paris. Après des études d’art à Téhéran, elle intègre les Arts Décoratifs de Paris et réalise un premier film "Juste une femme", documentaire sur une transsexuelle prostituée à Téhéran. Le film remporte le prix spécial du jury au festival de Berlin en 2002. Suivront d’autres films qui poursuivent son exigeante interrogation sur les figures cardinales de la modernité en Iran. Notamment "Tabous", documentaire poétique sur l’amour et la sexualité en Iran, ou "Behjat Sadr : le temps suspendu" autour de cette peintre majeure de la modernité iranienne.

Other films in the collection: L'enchantement documentaire