We are sorry,
this movie is not available
in your country
Movie no more available
More informations on VAD.CNC.FR

Be Seeing You


Chris Marker, Mario Marret
France, 1967

44'
French (Quebec)
English


Synopsis


En mars 1967 à Besançon, une grève éclate aux établissements Rhodiaceta qui font partie d’une chaîne d’usines de textiles dépendant du trust Rhône-Poulenc. Cette grève a pris un aspect inhabituel par son refus de dissocier le plan culturel du plan social. Les revendications mises en avant ne concernaient plus seulement les salaires ou la sécurité de l’emploi, mais le mode de vie que la société imposait, impose à la classe ouvrière.

Tënk's film review


Today, some 80 years after France's Popular Front, shouldn’t we be watching these two collective films as a lesson in how to doubt together? Made in 1984, 2084 reflects on trade union freedom, and its outlook for the future. Labour activists filmed back in 1967 predict the movement later to come: Be Seeing You. Here, Chris Marker is still standing strong in defence of a certain persistence of vision, to watch, listen and act together towards building a fairer future.

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmakers

Chris Marker

Chris Marker nait en 1921 à Neuilly. Il débute des études de philosophie, vite interrompues par le conflit mondial. Après guerre, il travaille au sein de Peuple et culture, commence à écrire pour la revue "Esprit" et à réaliser ses premiers films dont "Lettre de Sibérie" qui le fit plus largement connaître. Écrivain, photographe, cinéaste et finalement artiste multimédia, Chris Marker est l'auteur d'une œuvre protéiforme et novatrice. Son goût pour l'expérimentation éclate dans "La Jetée" (1962), court-métrage d'anticipation annonçant ses thématiques de prédilection : le temps, la mémoire, la puissance des images. La même année, il tourne "Le Joli Mai", dans les rues de Paris, dans l'esprit du cinéma direct. La décennie 70 est marquée par des films engagés dont le plus célèbre, "Le fond de l'air est rouge" (1977), dresse un bilan des luttes des sixties tout autour de la planète. Dans ce sillon politique, il explore les liens entre mémoire individuelle et histoire dans "Sans soleil" (1982) puis dans des hommages posthumes comme "Le Tombeau d'Alexandre" (1993). Dans les années 1990, le plus souvent en collaboration avec le Centre Pompidou de Paris, il conçoit plusieurs installations qui explorent les frontières entre réel et imaginaire. Il s'éteint à Paris à l'été 2012, faisant figure de référence pour les cinéastes contemporains.

Mario Marret

Tour à tour opérateur radio, résistant, explorateur polaire, cinéaste militant et psychanalyste, Mario Marret (1920-2000) eut une vie mouvementée et segmentée. Cinéaste militant entre les années 50 et 60, il inscrit ses réalisations dans le registre du documentaire naturaliste et participe à l'aventure du collectif "Medvedkine" aux côtés de Chris Marker.

Other films in the collection: History & Politics