Your order has been taken into account, you can watch Dernière Pêche for a duration of 48 hours from the date of your payment.

Do you want to rent this movie in VOD?

Payment mode





Do you want to rent this movie in VOD?

You must first subscribe to a subscription to rent a video. If you are already subscribed to Tënk, please log in. If you are not yet a subscriber, go to the subscription page to subscribe to the form of your choice.

We are sorry,
this movie is not available
in your country
This movie is no longer available on subscription
Get it in vod


Trailer – Tënk a look!


Rent this movie
48h for 2€

Dernière Pêche


Baptiste Janon
France, 2017
Production : Les Docs du Nord, Hélicotronc, RTBF - Radio Télévision Belge Francophone, Pictanovo

51'
French


Synopsis


À Gravelines, dans le Nord de la France, au pied de la plus grande centrale nucléaire d’Europe de l’Ouest, l’eau de la mer du Nord est chaude toute l’année : 23°C. Contre toute attente, le poisson prolifère dans ce milieu hyper industriel, faisant ainsi la joie des pêcheurs. Mais l’espace autour de la centrale est considéré comme un terrain militaire et l’accès laissé aux pêcheurs n’est qu’une tolérance tacite entre eux et les autorités locales. Pourtant depuis 40 ans, ici, à la limite des barbelés, sur ces terrains vagues inhospitaliers qu’ils ont fait leurs, ils se sentent chez eux.

Tënk's film review


À défaut de nature sauvage dans laquelle l’humain vivrait en harmonie, "Dernière Pêche" nous dépeint les bords d’un monde issu de la sauvagerie industrielle. Un endroit où nul n’est censé vivre. Pourtant, des hommes arpentent ce territoire. Ils ont trouvé là un refuge, un endroit qui ne semble appartenir qu’à eux.
Le film se fait alors le témoin d’une nouvelle écologie où l'Homme, le béton, la mer chaude, vivent dans un équilibre apparent. L’artifice industriel devient la nature. L’horizon urbain devient le "beau" paysage. Et l’on retrouve, à cet endroit, un ersatz originel : pêcher, faire un feu, manger.
Baptiste Janon regarde ce paysage en écologue, avec beaucoup de délicatesse, relevant chacun des éléments de cet espace en marge, qu’ils soient matériels ou vivants. Il observe cet "habiter" antinomique, où l’habitant déclare : "Tu pourrais vivre ici." Et, imparable : "c’est la nature quand même".
L’écologie du regard devient ainsi politique, alors que l’attachement à cet espace est rendu tangible par la parole des pêcheurs. Dans cet espace vacant parce qu’inhabitable, ils ont trouvé un endroit où il devient possible d’être libre et d’accéder à une forme de bonheur.

Julia Pinget
Réalisatrice


 


Ce qu'ils regardent, ça nous regarde tous
Le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel appelle l'attention de tous sur les effets de certains programmes sur le jeune public.
Plus d'informations

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmaker

Baptiste Janon

Baptiste Janon est né en 1981. À 18 ans, il est choisi comme premier rôle dans un court métrage, et découvre ainsi le cinéma et ses différents métiers. Après une école de théâtre à Bruxelles (LASSAAD), il fait des études de réalisation cinéma à l'IAD (Belgique) dont il sort diplômé en 2008 avec deux films de fiction. Parallèlement, il travaille dans l'éducation à l'image auprès de différents publics (personnes sourdes, enfants en foyer, primo-arrivants...). Durant 4 ans, il a été responsable pédagogique d'un atelier de production à Bruxelles et a créé des programmes pédagogiques d’initiation au cinéma, enseignés aujourd'hui dans les écoles en Belgique.  En 2012, il réalise son premier documentaire "Quand est ce que je les ai vus s'embrasser". Ce film est sélectionné à Visions du réel en 2012 dans la section des courts métrages internationaux et dans une vingtaine d’autres festivals. En 2013, il s’installe en Suisse à Fribourg où il continue de développer des ateliers cinéma pour les jeunes de la ville tout en menant parallèlement des projets indépendants locaux et internationaux. Fin 2017, il termine son film "Dernière Pêche".

Other films in the collection: Ecology