We are sorry,
this movie is not available
in your country
Movie no more available
More informations on FILM-DOCUMENTAIRE.FR and on VAD.CNC.FR

Optimism


Deborah Stratman
États-Unis, Canada, 2018
Production : Pythagoras Film

15'
English
French


Synopsis


"Faire descendre le soleil. Faire monter l’or" : Deborah Stratman fait résonner la nécessité de capter les rares reflets du soleil dans la cuvette qu’est Dawson City (Yucon, Canada) avec les éclats encore vifs de la ruée vers l’or qui s’y déroula à la fin du 19e siècle.

Avec le soutien de la Sacem - Sélection Berlinale Forum 2018

Tënk's film review


Sur les lieux d’une fièvre passée, la ruée vers l’or — métal que les mayas appelaient "la merde du soleil" — Deborah Stratman confronte des images super 8mm au rendu impalpable, presque intangible, à des sons de natures très diverses ; parfois indicatifs, naturalistes, finement ciselés ailleurs, ironiques aussi par l’usage double de la musique. Jouant de répétitions, de ruptures, d’oppositions ou de flottements en regard de l’image, la réalisatrice évite le piège d’une partition trop brillante et donne liberté au spectateur d’être un sujet désirant face au dieu moderne de l’image animée. Elle transforme ainsi malicieusement chacun de nous en double présumé du fondeur qui apparait dans le film.

François Waledisch
Ingénieur du son

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmaker

Deborah Stratman

Deborah Stratman, née en 1967, est une artiste et cinéaste qui s'intéresse aux paysages et aux systèmes. Son travail porte en grande partie sur les relations entre les environnements physiques et les luttes humaines pour le pouvoir et le contrôle. Elle travaille sur plusieurs supports, dont la sculpture, la photographie, l'installation, le dessin, la vidéo et l'audio. Elle a exposé au MoMA NY, au Centre Georges Pompidou, au Hammer Museum, etc. Les films de Stratman ont été présentés dans de nombreux festivals internationaux dont Sundance, Rotterdam, la Viennale.

Other films in the collection: Cream of the screens