We are sorry,
this movie is not available
in your country
Movie no more available
More informations on FILM-DOCUMENTAIRE.FR and on VAD.CNC.FR

Nuit et Brouillard


filmmaker : Alain Resnais
Composer : Hanns Eisler
France, 1956
Production : Argos films
31'
French


Synopsis


"Nuit et Brouillard" est une commande du Comité d’Histoire de la Seconde Guerre mondiale adressée en 1955 au jeune réalisateur Alain Resnais, pour le dixième anniversaire de la libération des camps nazis. Le film croise films d'archives en noir et blanc et images tournées en couleur par Resnais et ses équipes dans différents camps. Tirant son titre du nom donné aux déportés par les nazis, les "NN" ("Nacht und Nebel"), il décrit avec une grande justesse le fonctionnement de la machine concentrationnaire, en s’appuyant sur le texte de l'écrivain Jean Cayrol, résistant français déporté à Mauthausen. Peut-on oublier l'horreur, feindre de croire que tout cela ne fut que d'un temps et d'un seul pays ? (Sylvie Lindeperg et J.-L. Comolli ont consacré un film à la réalisation de "Nuit et Brouillard" : "Face aux fantômes", actuellement disponible sur Tënk).

Tënk's film review


Un film d’Alain Resnais dans une Escale consacrée à Marker ? Cette bizarrerie ne s’explique pas seulement par le travail d’accompagnement qu’a réalisé Marker, notamment lors de l’adaptation aux images du commentaire initial de Jean Cayrol (qui, lui, fût le préfacier du roman de Marker, "Le Cœur net"). Elle souligne un état d’esprit qui fût celui de tout un groupe d’amis, cinéastes pour la plupart, consciences aiguisées des enjeux politiques, historiques et intellectuels de cette époque trouble de l’après guerre, et cherchant, par les moyens du cinéma, à en donner une représentation lucide et digne. Les camps, ici (mais on pourrait évoquer "L’Enclos" d’Armand Gatti), la bombe H ("Hiroshima mon amour" ou "La Jetée"), le colonialisme ("Les Statues meurent aussi" de Resnais, Marker et Cloquet), la guerre d’Algérie ("Le Joli Mai", "Muriel" de Resnais, "Cléo de 5 à 7" de Varda), etc. Ce film, à défaut d’en programmer dix autres, pour démontrer que "le cinéma n’est pas incompatible avec l’intelligence" comme disait Marker (à propos de Nicole Védrès) !

Arnaud Lambert
Réalisateur

You like this movie, you want to share it for free with a loved one? You must first subscribe to be able to offer this film. If you are already a subscriber to Tënk, log in If you are not a subscriber yet, go to the subscription page to subscribe to the subscription of your choice

Your wish to offer this film has been taken into account. Your loved one will soon receive a mail informing him of your gift, as well as the procedure to be followed to be able to view it.

filmmaker

Alain Resnais

Alain Resnais est né en 1922. Initialement voué à une carrière de comédien, il intègre la première promotion de l'IDHEC en montage et commence, dès la fin des années 1940, à réaliser des courts et moyens métrages documentaires qui marquent le public et la critique : "Van Gogh", "Guernica" et surtout "Nuit et Brouillard" (1956). Il tourne une première fiction en 1959, "Hiroshima mon amour", écrite par Marguerite Duras, qui révolutionne les conceptions classiques de narration de l’époque. S'entourant d'intellectuels et d'artistes pour réaliser ses films, il s'associe notamment à Chris Marker à plusieurs reprises lors de films engagés : "Les statues meurent aussi" (1953), "Loin du Vietnam" (1967). Alain Resnais s'essaie à des genres aussi variés que la science-fiction, la comédie, le théâtre, la comédie musicale. Il disparaît en mars 2014.

Other films in the collection: Chris Marker