Collection

Filmmaker in focus

Pivotal names

Available in Filmmaker in focus
les films de Mosco Levi Boucault

les films de Mosco Levi Boucault

Né en Bulgarie soviétique en 1944 dans une famille "juive athée", Mosco Levi Boucault arrive en France à 10 ans. Il réalise son premier documentaire, "Des terroristes à la retraite", en 1985, juste après ses études à l’Idhec, alors qu’il préparait une fiction sur le sujet. "J’ai pensé aux merveilleux survivants retrouvés. Ils allaient mourir sans laisser de trace. J’ai opté pour un documentaire, histoire de conjurer la mort." Mosco prend à bras le corps des sujets politiques dérangeants comme dans "Mémoires d’ex" sur les exclus du PCF tout au long du 20e siècle. Et un autre film sur les FTP MOI. Filmant les gens qu’on a oubliés il parvient à écrire l’Histoire et ses crimes cachés. Puis il s’est intéressé aux commissariats de police dans le monde, de Philadelphie, à Abidjan et à Roubaix, il y filme ce qui arrive, n’y fait quasiment pas d’entretien et trouve une forme cinématographique entièrement documentaire d’une très grande force. Des tragédies apparaissent là, sans fard. Des histoires ou des manières d’être qu’on ne voyait que romancées en fiction nous sautent aux yeux avec la puissance du "ça a été", des personnages si complexes surgissent dans leur brutale réalité… Tel "Un corps sans vie de 19 ans" véritable polar documentaire bouleversant sur les filles de l’Est. Avec les "Brigades Rouges" et "Corleone" il renoue avec des sujets fréquentés par les journalistes. Mais cherchant à donner la parole à ceux qui ont vécu et pensé leurs actes. Les repentis masqués racontent de l’intérieur la Cosa Nostra et l’apparition de Toto Rina à son procès balaye toute l’imagerie effrayante et séduisante qu’on avait du parrain des parrains. Le réel est bien pire….

Les films de Volker Koepp

Les films de Volker Koepp

Volker Koepp est né en 1944 à Stettin, grande ville portuaire allemande sur la mer Baltique, devenue polonaise (Szczecin) en 1945. Grandi à Berlin-Est, il entre à l’école de cinéma de Potsdam-Babelsberg (RDA) en 1966. Il y réalise son premier film, "Sommergäste bei Majakowski" ("Les Estivants chez Maïakovski", co-réal. : Alexander Ziebell), en 1967. Il sort diplômé en 1969 et entame sa carrière l’année suivante à la DEFA, le studio officiel de la RDA. Il s’impose comme l’un des représentants majeurs de la production documentaire de la DEFA et remporte de nombreux prix en Allemagne et à l’étranger, parmi eux le Grand Prix du Cinéma du Réel (Paris) en 2008.
Auteur d’une cinquantaine de films de durées différentes, son travail accompagne d'abord la vie dans son pays, la RDA, au-delà la disparition de celle-ci, à l’image de sa série de sept films consacrée à des ouvrières de la ville de Wittstock entamée en 1975 et conclue en 1997. Depuis l'ouverture des pays voisins, il pose son regard sur les régions est-européennes marquées par l’avant et l’après de la chute du communisme, se révélant chroniqueur sensible des bouleversements survenus, toujours du côté de ceux et celles qui les subissent, à la fois portraitiste des hommes et paysagiste de leur terroir.


About the collection: Filmmaker in focus

Zooming in on the work of major figures, this collection traces the history of documentary cinema, from its birth right up to recent releases. By studying established names and emerging talent, it explores the variety of storytelling approaches and forms that make up the art of documentary.


PROGRAMMERS

Claire Simon
Filmaker

Arnaud Hée
Curator, teacher and movie critic

Previously in the collection:
Filmmaker in focus